Archive | Asie RSS feed for this section

Concentré de route

17 Juil

« There is no end to this story, no final blow or glory » Lhassa de Sela

=02.07.2011=

dans les rues de Fethiye à jouer de la musique comme on peut. Le rendement n’est pas énorme et le rendu assez cacophonique mais à force de pratique le groupe semble trouver une forme de cohésion…

lire la suite…

Middle East Rainbow

29 Juin

après Bodrum nous sommes allés jusqu’à Fethiye. Sur la route, deux belges qui nous parlent d’une Rainbow. Pris en stop par un milliardaire qui nous invite à l’hôtel avant de nous laisser tomber. Nous restons finalement trois jours au MesaSuite.
Visite de la Vallée des Papillons.
En chemin pour la Rainbow nous retombons par hasard (et pour la troisième fois) sur les belges. Nous arrivons ensemble.

en français and in english

lire la suite…

Bodrum

20 Juin

Après Izmir, nous sommes repartis en direction de Bodrum dont tout le monde nous avait dit beaucoup de bien « Bodrum? Ooh, çok güzel! (= Bodrum? Aah, oui! Ça vaut vraiment le détour.) » Nous pensions l’atteindre en une journée mais nous avons été pris en route par un camionneur qui, comme ils le font tous, s’est arrêté sur la route pour nous offrir un çay, puis un gözleme (… comment vous dire… ça se mange, c’est bon, c’est fourré à ce que vous voulez, essentiellement fromage), et puis on s’est mis à regarder la suite des aventures de Fatma Gül qui s’est fait violer par 5 types dans une série TV, puis celle d’un vieil ivrogne qui obtient tout ce qu’il veut en sortant des billets de 100 à l’infini de sa poche et repart en titubant. Quand nous avons finalement repris la route il faisait nuit et le type nous à proposé de rester dormir dans son camion et de reprendre la route le lendemain. Nous avons donc regardé un film avec Schwartzy, Mickey Rourque, Stalone et leurs copains, doublés en turc, tout en sirotant un petit whisky, avant de nous mettre au lit. A deux sur une couchette qui ne devait pas faire plus de 50cm de largeur, on a super bien dormis…

lire la suite

Bursa

9 Juin

Il aura fallut du temps mais nous y voila, nous quittons Istanbul.
Pour reprendre la route en douceur, nous optons pour la solution facile : quitter la mégalopole en bus, puis en bateau pour traverser le petit bras de mer qui nous sépare de la route pour le sud du pays. Le soir même, nous arrivons à Bursa, capitale historique du pays du temps de l’empire Ottoman.
Comme on ne change pas une équipe qui gagne (et à ce jeu, nous sommes très fort) nous avons tout de suite ré adoptés la bonne vieille habitude qui consiste à ne chercher un logement que la veille pour le lendemain, en pleurant sur les bottes des Couch Surfers parce que nous n’avons pas pu faire autrement parce que la vie de routard c’est trop difficile et que les connexions internet ne se trouvent pas sous les roues des camions. Bref… On ne peut pas gagner à tous les coups, cette fois là personne n’a répondu à nos requêtes…

lire la suite

Bienvenue chez les Barbapapas

8 Jan

Pour le plaisir de tous et de toutes, j’ai enfin terminé mon article sur la Cappadoce. Il y a un peu plus de deux semaines ma petite maman « d’amour chérie que j’aime » (ça c’est pour la forme mais je n’en pense pas moins) est venue nous voir en Turquie, eh oui, avec son amoureux monsieur Tanguy, le plus fort de tout l’univers et le plus beau à l’ouest du Pecos (ça aussi c’est pour la forme et ce n’est pas moi qui le dit).

Pendant les deux semaines de leur séjour nous avons eu le temps de faire de petites visites, de la moitié des mosquées d’Istanbul à la fourmilière des bazars en passant bien evidemment par d’autres attractions, deux ou trois terrasses et la cuisine de Fatma teyze. J’ai fait découvrir Istanbul à ma maman comme il se devait.

Le clou du voyage restera cependant notre périple en Cappadoce. Bien que le voyage aller et retour ait été particulièrement éprouvant, nous avons tous profité avec ravissement de cette région magique.

lire la suite…

Asie

12 Déc

Chers tous,

Notre périple se poursuit et après la Grèce, nous atteignons enfin la Turquie. Ces bougres d’ânes n’ayant pas réussis à se mettre d’accord, il semblerait que nous soyons encore sur le continent européen, quoi qu’il est possible que nous soyons aussi en Asie, bien que certaines cartes indiquent plutôt que la Turquie fait partie du Moyen Orient, ce que j’aurais eu tendance à penser… Allez savoir

Quoi qu’il en soit, la Turquie marque plutôt bien la transition pour nous. Après notre hibernation, qui devrait prendre fin avec les derniers jours de février, nous nous dirigerons vers la Géorgie, nous traverserons un petit bout de Russie avant de passer au Kazakstan, puis la Mongolie, la Chine et enfin l’Inde.

On est pas rendu, certes, mais nous avons le pas sûr des chèvres des montagnes et le courage des buffles de Tanzanie, nous irons loin et sans faillir.

Mutlu doğum günü

6 Déc

Pour ce 6 décembre si spécial, Vincent et Senay (prononcez « Chenaï ») avaient fomentés un plan diabolique pour me faire croire que je passais une journée complètement banale alors que le soir m’attendaient à la maison tous les gens que nous avions rencontrés jusque là. Agréable surprise que j’ai d’abord vécue avec beaucoup de gêne tant l’ampleur des efforts déployés pour moi était énorme.

Le matin déjà Senay avait préparé un repas spécial composé uniquement de choses délicieuses et très compliquées à réaliser. Ensuite, pendant que Vincent me trainait dehors, elle et une amie ont déménagé l’appartement afin de pouvoir accueillir décemment tous nos invités. Et pour nourrir tout ce petit monde, les deux supers nanas ont également cuisinés six ou sept plats différents, Vincent à fait son fameux poulet et Fatma et Ashley ont apportées des gâteaux. Autant dire qu’il y avait bien plus de bouffe que d’appetits. Ce qui était plutôt bien en fait vu qu’il y a eu des restes pendant deux jours, lucky us.

lire la suite…

Istanbul

30 Nov

Le lendemain de notre arrivée chez la famille d’Ibrahim, après un copieux petit déjeuner, Osman nous a emmené visiter la ville, située à 1h de transport de chez lui. J’ai oublié de le mentionner parce que nous l’avons loupé mais le papa d’Osman, Mustafa, nous avait mis en contact avec un vieil ami à lui, Omer, guide touristique parlant un impeccable français. celui-ci nous proposait une visite gratuite de la ville si nous étions à 10h30 pétantes devant la porte principale du marché aux épices. Nous nous sommes levés à 7h30 et nous l’avons loupé. Arrivés sur les lieux avec un quart d’heure de retard, Omer était déjà parti.

Cela ne nous a pas empêché de passer une belle journée avec Osman et sa copine qui nous ont plus ou moins fait faire le tour de la ville. Nous avons eu l’occasion de visiter la Mosquée Bleue, la plus grande mosquée de la ville qui est un vrai bijou, autant de l’interieur que de l’exterieur. Comme nous étions vendredi, jour saint de l’Islam, nous avons attendu que la prière soit terminée pour pénétrer dans les lieux. L’atmosphère à l’intérieur doit certainement être très particulière et nous aurions pu le savoir si seulement les touristes n’étaient pas si irrespectueux, comme à l’ordinaire.

lire la suite…

Kesan-Istanbul

29 Nov

Aller en Turquie n’est pas une mince affaire… Le fait même d’atteindre la frontière relève du miracle si vous réussissez à le faire en moins de quatre jours. Une fois arrivé là bas et avoir passé le contrôle côté grec, il reste encore à passer du côté turc. La première chose c’est qu’il est impossible de traverser la frontière à pied, quatre militaires armés en refusant le passage. La deuxième chose, c’est qu’il ne passe quasiment aucune voiture et que le peu qui traverse est génélement plein à craquer. Une fois que vous êtes pris il faut encore passer LES contrôles turcs, qui rigolent encore moins que tous les autres douaniers qu’on a croisé. Mais enfin, une fois toutes ces rudes épreuves endurées et passées, vous découvrez que la Turquie est un vrai petit paradis.