Istanbul

Le lendemain de notre arrivée chez la famille d’Ibrahim, après un copieux petit déjeuner, Osman nous a emmené visiter la ville, située à 1h de transport de chez lui. J’ai oublié de le mentionner parce que nous l’avons loupé mais le papa d’Osman, Mustafa, nous avait mis en contact avec un vieil ami à lui, Omer, guide touristique parlant un impeccable français. celui-ci nous proposait une visite gratuite de la ville si nous étions à 10h30 pétantes devant la porte principale du marché aux épices. Nous nous sommes levés à 7h30 et nous l’avons loupé. Arrivés sur les lieux avec un quart d’heure de retard, Omer était déjà parti.

Cela ne nous a pas empêché de passer une belle journée avec Osman et sa copine qui nous ont plus ou moins fait faire le tour de la ville. Nous avons eu l’occasion de visiter la Mosquée Bleue, la plus grande mosquée de la ville qui est un vrai bijou, autant de l’interieur que de l’exterieur. Comme nous étions vendredi, jour saint de l’Islam, nous avons attendu que la prière soit terminée pour pénétrer dans les lieux. L’atmosphère à l’intérieur doit certainement être très particulière et nous aurions pu le savoir si seulement les touristes n’étaient pas si irrespectueux, comme à l’ordinaire. Il est bien spécifié à l’entrée que les femmes doivent couvrir leurs cheveux, qu’il faut parler à voix basse et que les photos ne sont pas autorisées, cela n’empêche presque personne de bafouer au moins une de ces règles si ce n’est toutes à la fois. Des coups de pieds au cul se perdent.

Même si la plupart des touristes sont des cons et qu’ils mériteraient de se faire brûler vifs dans l’acide pour expier leur bêtise (laissez moi rêver bon sang), il faut avouer que ce n’est pas toujours facile d’en être un à Istanbul tant les commerçant sont agressifs. Ce n’est pas qu’ils attaquent mais traverser une rue marchande sans se faire alpaguer par autant de personne qu’il y a de commerce est proprement impossible.

Au début c’est rigolo, Vincent avec son chapeau éveille leur imagination et sur notre passage on entend, entre autre, des « shalom, shalom », des « magic man » ou des « Mickael Jackson »(!?), mais cela devient vite fatiguant et au bout du dixième gars qui te dit que tu lui brise le coeur si tu ne rentre pas dans son magasin tu as juste envie d’en tabasser un, pour l’exemple. Je suppose que c’est notre lot à nous autres portes monnaies ambulants et qu’il faut apprendre à le supporter avec sérénité et décontraction.

Malgré cela, et c’est bien peu de chose, la vie en Turquie est plutôt agréable, les gens sont gentils, souriants, aimables et pleins d’humour, plus encore si vous êtes touristes, ce que déplorent certains comme nous le disait une jeune turque parlant parfaitement anglais qui s’est un jour fait passer pour une touriste pour apprécier la différence de traitement.

La famille d’Osman a insistée pour que nous restions quelques jours chez eux, pendant ce temps notre nouvel ami s’est chargé de nous trouver un hôtel par le biais d’une de ses connaissances qui travaille dans le domaine. Nous avons donc rencontré Ayça (= « Aïtcha »), qui travaille à l’hôtel Agan comme manager et nous a offert de rester quelques jours à moitié prix.

Comme nous avons décidé de rester pour l’hiver en Turquie, elle a aussi proposé de nous introduire auprès d’amis à elle qui pourraient sans doute nous héberger pour au moins un mois, le temps de trouver autre chose, pour la modique somme de 300TL (= 150euros).
Nous cherchons dans le même temps un petit boulot, sûrement comme prof de français ou d’anglais, ce qui nous permettrait d’amortir les dépenses du séjour.

Aujourd’hui Ayça nous conduit chez ses amis, l’aventure suit son cours…

retour à la frontière

fêter mon anniversaire

Vue d’ensemble sur la Turquie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :