De Stuttgart à Berlin

Arrivée à Berlin. Enfin pas vraiment, puisque nous sommes là depuis deux jours.

Sur la route nous avons été pris par une multitude de gens, il nous a fallut deux jours pour traverser le pays.

A Stuttgart, nous avons été couchsurfés par Mark, un très grand type filiforme qui devait faire deux fois ma taille, à l’allure nonchalante, le caractère désabusé de ceux qui pensent avoir tout compris, vivant dans un centre protestant de la ville.

Bien entendu le centre est vide la plupart du temps, accueillant de temps à autre des séminaires et des enfants en vacances, ce qui nous a permis d’y passer tranquillement quelques jours, le temps pour moi de me remettre de règles très douloureuses et abondantes (pardon pour les détails mais ça fait partie de l’histoire hein).

Les rares moments que nous avons partagés avec lui nous ont donné l’occasion d’avoir avec cet étrange personnage de passionnantes discussions, qui laissaient clairement voir que plus rien de semblait pouvoir surprendre ce globe trotteur invétéré. Ce côté là avait le don de m’agacer, d’autant qu’il l’exprimait parfois avec une sorte de supériorité moqueuse, mais j’avais aussi pour lui une sorte de tendre pitié, désolée de voir un homme aussi vieux avant l’âge.

Je n’étais pas fâchée de partir. Après de longues heures d’attente à la sortie de Stuttgart, nous avons finalement été pris par un homme très sympathique, fervent catholique à en juger par son discours et l’autocollant « Jesus » qui décorait l’arrière de sa voiture. A la fin de cette journée nous avons rencontré Axel.

Axel, c’était un type d’une quarantaine d’années, les cheveux grisonnants, lunettes et tenue impeccable des hommes qui sont dans les affaires. Allant à l’encontre de toute norme jusque là observée, c’est lui même qui est venu vers nous pour nous proposer de nous pousser un peu. Dans la voiture, éclairés par le GPS et les multiples loupiotes du tableau de bord, il nous a raconté son histoire. A 16ans il est parti avec sa copine faire du stop sur les routes Irlandaises. A 18ans, la gamine lui donna un enfant, qui vit ses deux petits parents se séparer peu de temps après. Conscient de la responsabilité qui venait de naître pour lui, il entreprit de terminer ses études et de trouver un boulot. Entre un voyage et une ascension de montagne, il parcourt le globe et organise des événements culturels. Au sommet de l’Himalaya, il a rencontré sa femme, qui lui donna quatre autres bébés et avec laquelle il vit toujours aujourd’hui.

L’énergie qu’il dégageait était incroyable, elle s’infiltrait en nous par tous nos capteurs et gonflait nos coeurs de force et de joie.

C’est avec regret que nous avons dû stopper notre avancée, bloqués par la nuit et la méfiance qu’elle inspire aux conducteurs lorsqu’ils aperçoivent des stoppeurs au bord de la route. Sur un bout d’herbe d’une station service, nous avons jeté notre tente. Cette nuit là, dans l’obscurité du parking nous nous sommes rendus compte à quel point l’homme nous faisait peur, parce qu’il n’existe pas d’autre animal sain qui attaquerait sans raison autre que celle dictée par sa propre folie. La nuit fut courte et agitée.

Le lendemain, toujours vivants, nous avons repris notre route, faisant halte avec un ancien employé d’une grosse firme pharmaceutique à un ancien poste frontalier entre la RDA et la RFA.

Puis il y eut notre débarquement à Berlin.

Très vite, nous nous sommes perdus dans l’immensité de la capitale. Personne n’était capable de nous indiquer quoi que ce soit, ou alors nous donnaient des instructions qu’il nous était impossible de suivre. Privés de point de chute faute de réponse à nos requêtes de CouchSurfing, nous nous sommes rabattus sur une petite auberge à l’opposé de notre position. Nous nous sommes évidemment trouvé devant une porte close puisqu’il était assez tard, mais elle a fini par s’ouvrir, lassée de nous entendre sonner à tous les interphones de l’immeuble.

Au quatrième étage, derrière une porte à fleurs, nous avons découvert Paula, étrange propriétaire androgyne du Cosy Little Corner…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :