Istanbul da ne var?

20 Sep

Chers amis de la forêt,

depuis mon retour en Turquie tout s’est enchaîné assez rapidement et on peut le dire j’ai eu une chance inouïe.

Après être allé rendre visite à Vincent qui (pour ceux qui ne le savaient pas) enseigne à présent le français dans une école de langue privée, je suis donc rentrée à Istanbul pour y installer mon nouveau campement. Finie la vadrouille pour l’instant, place au calme tout relatif qui va de paire avec la vie sédentaire.

Pour m’aider à trouver mon petit nid douillet j’ai fait appel à la solidarité et à la générosité des Couchsurfers d’Istanbul. Cela fait donc bientôt une semaine que je vis chez Ozan et ses colocataires qui m’ont vraiment accueillie comme une amie et qui ne sont pas vraiment pressés de me voir repartir, surtout depuis qu’il ont découverts mes talents de cuisinière. Entre temps je n’ai pas chômé et j’ai trouvé un petit appartement dans le quartier de Tarlabasi, tout près de Taksim, ainsi qu’une éventuelle opportunité pour travailler en tant que traductrice. J’attends encore la réponse de ce côté là mais j’ai maintenant les clés d’un petit abris tout mignon qui sent le renfermé et l’humidité. Le quartier est vivant, la rue toujours pleine de gamins et de jeunes qui traficotent on ne sait quoi, les commerçants sont sympas et il y a tous les dimanches un marché très réputé qui prend place un peu plus bas (vous avez sur la photo, qui n’est pas de moi, un aperçu de mon nouveau quartier). Les deux personnes qui partagent l’immeuble avec moi sont un français et un anglais, tous les deux professeurs, qui m’ont souhaités la bienvenue chaleureusement.

Comme je le disais j’attends toujours une réponse pour la traduction mais j’ai aussi eu une proposition pour devenir prof de français et une autre, de ma propriétaire, pour garder ses deux bambins quelques heures par semaine et leur parler cette langue décidément très utile qu’est la notre.

Voilà pour le moment, dès que j’aurais un peu mieux aménagé mon intérieur vous serez, tous autant que vous êtes, les bienvenus chez moi. Démerdez vous pour ne pas venir tous en même temps il n’y a pas beaucoup de place non plus.

La bise

Publicités

2 Réponses to “Istanbul da ne var?”

  1. Nanou septembre 20, 2011 à 5:26 #

    Et ben voilà de quoi réjouir tout le monde de savoir que tu as pu te fixer sans trop galérer .
    Pour ton petit nid humide tu peux installer des  » capteurs d’humidité  » sous forme de sels ( tu veux que je t’en envoies ? )
    prof de français me paraît une bonne formule .
    cela me fait vraiment plaisir de te lire avec cette bonne pêche !
    Est ce que les colis arrivent chez toi ? Et qu’est ce qui te ferait plaisir ?
    Donne donc une adresse où t’écrire ou t’envoyer …….je ne sais pas , moi , de la confiote peut être ?????
    Plein de tendresse ma clownette
    nanou

  2. Tonio septembre 20, 2011 à 7:35 #

    Salut, en effet, comme le souligne ta mère grand, je vois que tu as la pêche. Pourvu que ça dure. Attention à tes rhumatismes dont ton bouge humide…
    Bises
    Pip

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :